Saint Thomé

YouTube player

Saint Thomé est un superbe village classé en Ardèche perché sur un piton rocheux aux confluences de trois rivières : le Dardaillon, la Nègue, l’Escoutay et son affluent le Salauzon, domine majestueusement plusieurs hameaux dans les vallées creusées par ces rivières dans un sol calcaire.

Dès l’époque gallo-romaine on trouve des traces d’habitations mais c’est au VIème siècle que Saint-Thomé est mentionné pour la première fois. A partir du XVIème siècle, on connaît mieux son histoire.

Saint-Thomé se développe, le village comme les territoires agricoles. En témoignent quelques belles fermes dans divers hameaux dont les plus anciens sont les Crottes ou l’Amandier. Au XIXème siècle, grâce à l’extension de la vigne et de la culture du ver à soie, Saint-Thomé atteint son maximum d’habitants et le hameau des Crottes, le long de l’axe Viviers-Aubenas, prend de l’importance et regroupe les commerces ainsi que plusieurs auberges.

Le vieux village reste le chef lieu, un nouveau bâtiment regroupant la mairie et l’école y est construit. C’est au début du XXème siècle qu’il commence à être déserté pour être à nouveau occupé dans la deuxième moitié du siècle par des résidents permanents et par quelques artistes amoureux de l’Ardèche.