Canyoning en Ardèche

De nombreux parcours de canyoning en Ardèche

Dans les gorges profondes des affluents de l’Ardèche, le canyoning révèle une aventure captivante. Entre les falaises escarpées et les eaux tumultueuses, les explorateurs descendent en rappel le long des cascades rugissantes et nagent dans les vasques à l’eau cristalline. Chaque recoin offre une nouvelle découverte, des toboggans naturels aux sauts audacieux. Encadrés par des guides expérimentés, les participants explorent les merveilles naturelles. L’excitation et l’émerveillement se mêlent dans cette expérience immersive au cœur de la nature sauvage de l’Ardèche. L’ardèche, c’est le paradis du canyoning.

Le canyon de Pissevieille

1er exemple de canyoning en Ardèche. Ce canyon se trouve au fond de la vallée du Tiourre en bordure immédiate des gorges de l’Ardèche dont le Tiourre est un affluent. Le canyon est assez étroit, court, mais se termine sur une falaise de 80m qui se descend en rappel. Ce canyon n’est en eau qu’en cas de forte pluie, notamment suite aux épisodes cévenoles. La cascade de Pissevieille, nom quelque peu péjoratif, se transforme alors en une magnifique chute d’eau aux reflets magiques. C’est le plus étroit et le plus perché de nos canyons. Magnifique la vue sur la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche. Le canyoning en Ardèche offre aussi d’autres parcours intérssants.

Le canyon du Rieusset

2ème exemple de canyoning en Ardèche. Entre Vallon Pont d’Arc et Labastide de Virac, le canyon de cet affluent rive droite de l’Ardèche, le Rieusset aussi nommet le Rieusec (de rivière sèche), est un véritable petit Colorado, le Colorado de l’Ardèche. Il est assessible depuis les hauteurs de Salavas. Ce canyon est à sec quasiment toute l’année (d’où son patronyme), sauf après de fortes pluies. Très nombreuses marmites, cascades et autres vasques. Il se descent à pied sans équipement particulier, mais la prudence reste de mise. Il y fait très chaud en été. Le canyoning en Ardèche peut aussi passer par d’autres afffluents.

Canyoning en Ardèche dans les gorges de la Borne

3ème exemple de canyoning en Ardèche. Les Gorges de la Borne sont un site naturel remarquable situé en France, dans le département de la Lozère, en bordure sud-ouest de l’Ardèche. Elles offrent un paysage spectaculaire de gorges profondes creusées par la rivière Borne dans les plateaux calcaires des Cévennes. Les falaises abruptes, les formations rocheuses sculptées par l’érosion et la végétation font de cet endroit un lieu prisé des randonneurs, des amateurs de nature et des amoureux de la photographie. Les Gorges de la Borne offrent également des possibilités d’escalade et de canyoning pour les aventuriers en quête de sensations fortes. Parcours verdoyant, vasques émeraudes, sauts à ne plus en finir, grottes secrètes, c’est un véritable havre de paix où l’on peut se ressourcer en pleine nature. Regardez aussi les autres canyons. Un des plus beaux parcours de canyoning en Ardèche.

Canyoning dans les gorges du Chassezac

4ème exemple de canyoning en Ardèche. Les gorges du Chassezac, principalement en Ardèche, offrent un terrain idéal pour la pratique du canyoning. Avec ses eaux cristallines, ses cascades, ses vasques et ses paysages spectaculaires, le Chassezac attire de nombreux amateurs de sports en eaux vives. Les descentes en canyoning dans les gorges du Chassezac peuvent varier en fonction du niveau d’expérience des participants. Il existe des parcours adaptés aux débutants, avec des passages ludiques et des sauts dans l’eau peu élevés, ainsi que des parcours plus techniques pour les personnes plus expérimentées, comprenant des rappels, des toboggans naturels et des passages étroits entre les parois rocheuses. Le canyoning dans une des plus belles vallées de l’Ardèche.

Canyoning en Ardèche dans les gorges de la haute Bésorgues

5ème exemple de canyoning en Ardèche. Nichées dans les montagnes des Cévennes, ces gorges offrent des paysages magnifiques et préservés, ainsi que des cascades, des toboggans naturels et des piscines cristallines. Le parcours est identique à celui de l’aero Besorgue, mais sans la première partie des tyroliennes. Parcours idéal pour une découverte du canyoning. Compter 2h30 pour la découverte de cette randonnée aquatique. Faire du canyoning en Ardèche au pied de la montagne ardéchoise.

Canyoning en Ardèche dans les gorges de la basse Bésorgues

6ème exemple de canyoning en Ardèche. Ce parcours est réservé aux enfants de minimum 6 ans, débrouillard et accompagnés de parents. Il autorise une approche douce, progressive, mais véritable. Compter 1h30 pour cette randonnée aquatique.

Le parcours canyoning dans les gorges de la Bésorgues (Aéro-Bésorgues)

7ème exemple de canyoning en Ardèche. Sportif, ce parcours combine le canyoning avec des tyroliennes (dont une de 180 mètres) traversant les gorges. Vous y rencontrerez de nombreuses cascades et toboggans naturels. La nature est bien faite et vous apprécierez son eau fraiche et cristalline. Vous vous éclaterez au milieu d’une vallée naturelle, sauvage, verdoyante et préservée au coeur du Parc des Monts d’Ardèche. Comptez 3h30 pour la descente, marche d’approche comprise. Le canyoning sur la Bésorgues est proche d’Aubenas.

Questions fréquemment posées concernant le canyoning en Ardèche

Les mois de mai à septembre sont souvent les plus propices, lorsque les températures sont plus chaudes et les précipitations moins abondantes, ce qui permet une expérience plus agréable et sécurisée. Cependant, il est toujours important de vérifier les conditions météorologiques locales et les recommandations des professionnels avant de planifier une sortie de canyoning.

L’âge requis pour faire du canyoning en Ardèche varie en fonction des entreprises et des parcours proposés. En général, les enfants doivent avoir au moins 8 à 10 ans pour participer à une sortie de canyoning, mais cela peut dépendre des critères de sécurité spécifiques de chaque prestataire.

Oui, en général, il est recommandé de savoir nager pour pratiquer le canyoning en toute sécurité. Le canyoning implique souvent de traverser des piscines naturelles, de nager dans des cours d’eau et parfois même de descendre des toboggans d’eau ou de sauter dans des bassins.

Une partie du métariel est fournie par le prestataire de service. Elle inclut généralement combinaisons néoprènes, casques, harnais de canyoning, gilets de sauvetage, descendeurs, longes et mousquetons, sacs étanches, matériel de secours, etc.

Les participants doivent venir avec de bonnes chaussures pour marcher dans l’eau, une tenue sèche complète qui vous sera très utile à la fin du canyoning et une immense envie d’aventure et de nature.

Les affluents de l’Ardèche, le Chassezac, la Beaume, la Bésorgue, la Borne, etc. sont pour la plupart régulés par des barrages qui garantissent un niveau d’eau adéquat pour le canyoning. La plupart des prestataires de canyoning vous donneront donc rendez-vous directement au pied de ces affluents en vous fournissant les coordonnées GPS du point de rencontre. Comptez en général une bonne heure de route au départ du Mas de la Fontenette, sauf pour le canyon du Rieusset qui est en bordure de la commune de Labastide de Virac, côté Salavas, et pour le canyon de Pissevieille qui est juste de l’autre côté des gorges de l’Ardèche.