Le jardin méditerranéen

Un grand jardin méditerranéen avec de nombreuses plantes locales a été aménagé en contrebas de la piscine

Un jardin en restanques avec murets en pierres sèches

Situé en contrebas de la piscine chauffée, orienté côté couchers de soleil, il est divisé en restanques parcourus par une série de petits chemins.

Des plantations très variées

On y trouve des lavandes, lauriers rose, blancs et rouge, buis, glycines, jasmins d’hiver,  pervenches, cactus, térébinthe, hibiscus de Syrie, de la menthe, du thym, du romarin, de la sarriette, des crocus jaunes, crocus violets, de nombreuses plantes grasses et/ou de rocaille ainsi que quelques pieds de vigne.

Production sur place de nombreux plants

Pour ce jardin méditerranéen, nous produisons nous-même la plupart des plants par semis, bouturage simple, bouturage à l’étouffée, marcottage, etc. Ci-dessous, nos boutures de lauriers roses, lauriers rouges, lauriers blancs, lauriers thym, romarin classique et romarin rampants, passiflores, glycines, etc.

Production locale de Lauriers et de romarins

Production locale de Lauriers et de romarins

Production locale de Lauriers et de romarins

Formation des racines sur les boutures des lauriers roses.

Une végétation très diversifiée

Parmi les arbres, chênes blanc, chênes verts, genévriers (ici on les appelle des cades), érables, pins, lilas, buis, figuiers, amandiers, arbousiers, etc. L’arbousier donne des fruits rouges comestibles en hiver.

L'arbousier donne des fruits rouges comestibles en hiver

Questions fréquemment posées quant à notre production de plantes pour le Mas de la Fontenette

Oui. Y poussent notamment le romarin, le thym, la sariette, la menthe.

La lavande peut être propagée par bouturage, à l’étouffée ce qui est une méthode efficace pour créer de nouveaux plants à partir d’une plante existante. Voici comment bouturer la lavande :

  1. Choisir le moment approprié : Le meilleur moment pour prélever des boutures de lavande est au printemps, lorsque la plante commence à pousser activement.
  2. Sélectionner les tiges : Choisissez des tiges saines et vigoureuses de la lavande-mère. Les boutures doivent mesurer environ 7 à 10 centimètres de longueur et être exemptes de fleurs.
  3. Préparer les boutures : Retirez les feuilles inférieures de chaque bouture, laissant quelques feuilles sur la partie supérieure. Veillez à ce que les boutures soient coupées proprement avec un couteau tranchant pour éviter d’écraser les tissus.
  4. Préparer le substrat : Utilisez un mélange léger et bien drainé pour planter les boutures, comme un mélange de terreau de jardin et de sable ou de perlite. Humidifiez légèrement le substrat avant la plantation.
  5. Planter les boutures : Faites des trous dans le substrat avec un crayon ou un bâton, puis insérez délicatement les boutures préparées dans les trous. Tassez légèrement le substrat autour des boutures pour assurer un bon contact.
  6. Recouvrir le plant avec un couvercle plastique transparent gandant l’humidité intérieur et laissant passer la lumière. Le laisser ainsi pendant 1 mois.
  7. Enracinement : Placez les pots dans un endroit lumineux mais ombragé, à l’abri du soleil direct. Gardez le substrat humide mais pas détrempé en arrosant légèrement au besoin.
  8. Attente : Les boutures de lavande prendront plusieurs semaines à s’enraciner. Assurez-vous de garder un œil sur l’humidité du substrat et de fournir un bon éclairage pendant cette période.
  9. Transplantation : Une fois que les boutures ont développé des racines solides (cela peut prendre de 6 à 10 semaines), elles peuvent être transplantées dans des pots individuels ou directement dans le jardin, en veillant à les espacer d’environ 30 à 45 centimètres.

En suivant ces étapes, vous devriez être en mesure de bouturer avec succès votre lavande et de créer de nouveaux plants pour votre jardin.

La technique de bouturage à l’étouffée du romarin est identique à celle de la lavande. Elle se pratique cependant uniquement quand les tiges sont dites aoûtées, c’est-à dire quand leur base commence à prendre l’aspect du bois. La période de bouturage est donc tout le mois d’aôut, début septembre. Voir les détails dans nos conseils ci-dessus sur le bouturage de la lavande. Le taux de succès est généralement supérieur à 90%.

C’est très paradoxal, mais, si le thym pousse quasiment partout en Ardèche, il est très difficile de le bouturer ou de le replanter après l’avoir extrait de la  nature. Le taux de réussite est inférieur à 10%, du moins pour ce qui nous concerne !

Rien de plus simple : laissez les boutures s’enraciner dans un récipient en verre. Une fois les racines bien formées (2 à 3 semaines),  repiquez la plante directement en pots en l’arrosant copieusement et régulièrement. Le taux de succès avoisine les 100%

Le laurier-rose peut être propagé très facilement par bouturage :

  1. Choisir le moment approprié : Le meilleur moment pour prélever des boutures de laurier-rose est au printemps ou en été, lorsque la plante est en pleine croissance.
  2. Sélectionner les tiges : Choisissez des tiges saines et vigoureuses de laurier-rose. Les boutures doivent mesurer environ 10 à 15 centimètres de longueur. Assurez-vous que les tiges prélevées ne portent pas de fleurs.
  3. Préparer les boutures : Retirez les feuilles du bas des tiges, en laissant quelques feuilles sur la partie supérieure. Vous pouvez également couper les tiges juste en dessous d’un nœud.
  4. Traitement hormonal (facultatif) : Pour augmenter les chances de réussite, vous pouvez tremper la base des boutures dans une hormone d’enracinement disponible dans les jardineries. Cela peut aider à stimuler la croissance des racines.
  5. Préparer le substrat : Utilisez un mélange léger et bien drainé pour planter les boutures, comme un mélange de terre de jardin et de sable ou de perlite. Humidifiez légèrement le substrat avant la plantation.
  6. Planter les boutures : Faites des trous dans le substrat avec un crayon ou un bâton, puis insérez délicatement les boutures préparées dans les trous. Tassez légèrement le substrat autour des boutures pour assurer un bon contact.
  7. Enracinement : Placez les pots dans un endroit lumineux mais ombragé, à l’abri du soleil direct. Gardez le substrat humide mais pas détrempé en arrosant légèrement au besoin.
  8. Attente : Les boutures de laurier-rose prendront plusieurs semaines à s’enraciner. Assurez-vous de garder un œil sur l’humidité du substrat et de fournir un bon éclairage pendant cette période.
  9. Transplantation : Une fois que les boutures ont développé des racines solides (cela peut prendre de 6 à 10 semaines), elles peuvent être transplantées dans des pots individuels ou directement dans le jardin, en les espaçant d’environ 60 à 90 centimètres.

Une méthode alternative encore plus simple consiste à laisser les boutures s’enraciner dans un récipient en verre. Une fois les racines bien formées, alors vous repiquez la plante directement en pots en l’arrosant copieusement et régulièrement.

Le marcottage est une méthode de propagation efficace pour les figuiers. Voici comment bouturer un figuier par marcottage :

  1. Choisir une branche appropriée : Sélectionnez une branche flexible et basse sur le figuier, de préférence une qui touche déjà le sol ou peut être pliée vers le sol sans se casser.
  2. Préparer la branche : Choisissez un endroit sur la branche où vous voulez réaliser le marcottage. Grattez légèrement la peau de la branche sur environ 2,5 à 5 centimètres de longueur, juste en dessous d’un nœud ou d’un bourgeon.
  3. Appliquer un hormone d’enracinement (facultatif) : Pour augmenter les chances de succès, vous pouvez appliquer une poudre ou un gel d’hormone d’enracinement sur la zone grattée.
  4. Envelopper la branche : Enveloppez la zone grattée avec un matériau de marcottage, comme de la mousse de tourbe ou de la terre humide. Enroulez-le autour de la branche et maintenez-le en place avec du fil de jardinage ou des pinces à linge.
  5. Protéger le marcottage : Enveloppez le marcottage avec un film plastique transparent pour le garder humide et pour créer un environnement propice à l’enracinement. Fixez-le bien en haut et en bas avec du ruban adhésif ou du fil.
  6. Attendre l’enracinement : Laissez le marcottage en place pendant plusieurs semaines à plusieurs mois, en vérifiant régulièrement pour vous assurer qu’il reste humide. Les racines commenceront à se former à partir de la zone grattée.
  7. Couper la branche : Une fois que le marcottage a développé un système racinaire suffisamment robuste, coupez la branche juste en dessous du point où le marcottage a été réalisé.
  8. Transplanter le nouveau plant : Transplantez le nouveau plant dans un pot ou directement dans le sol, en veillant à arroser régulièrement jusqu’à ce qu’il s’établisse solidement.

En utilisant cette méthode, vous devriez être en mesure de bouturer avec succès un figuier par marcottage et de créer de nouveaux plants pour votre jardin.

L’arbousier est un arbre qui pousse preque partout en Sud-Ardèche. Il y en a plusieurs sur le terrain du Mas de la Fontenette. Le fruit de l’arbousier est appelé l’arbouse. Il s’agit d’un fruit de couleur rouge orangé à maturité, avec une texture granuleuse semblable à celle de la fraise. L’arbouse est originaire des régions méditerranéennes et est souvent consommée fraîche, bien qu’elle puisse également être utilisée dans la préparation de confitures, de gelées, de compotes et même de boissons alcoolisées. Ce fruit est récolté à l’automne, généralement entre septembre et novembre, selon la région. Ici, on le récolte aussi en janvier. En plus de son goût sucré et légèrement acidulé, l’arbouse est également riche en vitamines C et en fibres, en faisant un choix santé pour une collation ou un ingrédient culinaire.