Thines

YouTube player

Thines est un petit village du Vivarais cévenol, Thines est situé sur un promontoire au-dessus d’un torrent. L’église romane et les vieilles demeures de cette étonnante cité aux ruelles étroites s’agrippent de toute leur force au rocher et donnent au village tout son charme.

Accéder jusqu’au village de Thines se mérite, la route est étroite et sinueuse mais c’est un spectacle ininterrompu. En contrebas coule la rivière du même nom, La Thines. Ses eaux transparentes abritent de précieuses espèces… en effet il n’est pas rare de voir une truite moucher au coucher du soleil ou madame castor barboter dans le courant au petit matin.

Notre Dame de Thines

Classée Monument Historique en 1848 par Prosper Mérimée. Edifiée dans le dernier quart du XIIe siècle, dépendante de l’abbaye du Monastier Saint Chaffre, elle est proche des grandes voies du pélérinage du Puy en Velay et de Saint-Jacques de Compostelle. Construite en pierre de taille de granite gris, son plan est caractérisé par un triple étagement de voûtes-nef à deux travées choeur abside et un porche latéral sud.

Sa décoration est particulièrement épanouie à l’abside; sobre bichromie des grès rouges et gris, pilastres supportant des arcatures regroupées 3 par 3 en « bandes lombardes », losanges, dents d’engrenage; sculptures réalistes et naïves inspirées de la vie locale, des vergers et des champs, (graines et feuilles, coloquintes décoratives, abeilles, poissons ou vaches, outils…)

Un escalier monumental conduit aux scultures calcaires ciselées en atelier: à l’ouest, Saint Pierre et Saint Jacques, à l’est, St Jean et le Christ; frise du linteau narrant l’entrée à Jérusalem, la Cène, et l’arrestation de Jésus. A l’intérieur, ample décor de la bichromie exceptionnel au cul de four de l’abside, chapiteaux des apôtres à l’arc triomphal.

Notre Dame de Thines occupe une place importante dans la riche floraison d’oeuvres romanes du midi méditerranéen.

« Thines . son clocher se détache là-haut, comme un médaillon blanc dans la verdure des châtaigniers … Est-il possible que des hommes puissent habiter des versants si abrupts? Car ce ne sont pas des montagnes, ce sont de vrais murs, à pic, où des travailleurs montent et descendent sans cesse, cultivant dans des fentes de rochers ou dans d’étroites terrasses, en bas la vigne ou les arbres fruitiers, en haut le châtaignier. Je ne suis plus étonné que les mouches se promènent sur les murs depuis que je vois des citoyens français mener aussi une vie verticale le long des grandes murailles qu’ils appellent leurs montagnes. » Francus (Docteur), pseudonyme de Mazon Albin).

Randonnées

De nombreux sentiers de randonnées passent par le village. Tout est fait pour accueillir les promeneurs, des auberges au gite d’étape il n’y a qu’un petit pas. La maison du Gerboul propose quant à elle de l’information touristique et met en avant les artisans du secteur.